Portrait et parcours d’entrepreneure avec Vanina Osiecki, Agent Général AXA à Bordeaux. Elle nous partage son expérience et son évolution au sein d’AXA pour travailler aujourd’hui au plus proche de ses clients.

Vanina Osiecki AXA BORDEAUX

Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

Je suis juriste de formation et à la sortie de mes études, en 2001, je suis immédiatement rentrée chez AXA.

J’y ai fait toute ma carrière de Juriste puis de commercial et j’y ai même fait du management mais j’avais la fibre entrepreneuriale bien chevillée au corps et je me suis dit que c’était le moment de me lancer. En 2017 j’ai passé le pas, je me suis associée et j’ai repris un portefeuille de clients sur Bordeaux.

C’est quoi un Agent Général AXA ?

C’est évaluer les risques auxquels mes clients sont exposés pour leur proposer des solutions adaptées qui évoluent avec leurs projets, c’est protéger leur activité et leur famille et leur patrimoine. J’accompagne surtout les professionnels et les entreprises.

C’est un métier qui noue une vraie relation de partenariat, de confiance et de durée avec les clients. Pour moi, la proximité et le conseil juste, doivent toujours primer car c’est comme ça qu’on acquiert la confiance du client. Il faut prendre le temps de comprendre ce qu’ils font pour bien les accomapgner et leur apporter un peu de sérénité.

Les métiers de l’ Assurance paraissent souvent obscurs alors nous travaillons en toute transparence en associant nos clients à leurs projets de garanties pour qu’ils comprennent ce qu’ils peuvent attendre de nous.

Qu’est-ce qui te plaît dans ton métier ?

Le contact avec les gens. J’aime découvrir les gens, les accompagner dans leurs projets en leur apportant mon expertise. Tu découvres au fil des projets des nouveaux métiers, des nouvelles tendances, de nouveaux risques et des nouvelles manières de travailler. Aujourd’hui encore, on ne connaît pas 40% des métiers qui seront là dans 10 ans.

Où te vois-tu dans 5 ou 10 ans ?

Je me vois toujours avec la même fibre, la même envie, toujours chef d’entreprise. C’est un métier avec tellement de facettes que tu ne peux pas t’ennuyer. Je serai toujours Assureur mais avec des méthodes de travail différentes pour mon équipe et pour moi. Nous sommes en pleine mutation !

En quoi le confinement a bouleversé ton activité ?

Notre priorité a été d’être au plus proche de nos clients professionnels et entreprises qui ont été les plus impactés. Il fallait personnaliser toutes les mesures que l’on pouvait mettre en place pour les accompagner. On essaye d’être une entreprise plutôt agile et réactive alors en 24h nous avions déporté l’activité chez nous. Nous avons été impactés mais nous avons assuré la continuité de service pour garder le lien avec nos clients et garder la motivation de notre équipe, c’était nos priorités.

Pourquoi as-tu rejoint Bouge ta Boite ?

Le réseau Bouge ta Boite me permet de faire un business confortable et qualitatif, rien de plus agréable que de travailler en réseau ! Je peux faire du business et apporter mon expertise pour les Bougeuses c’est très gratifiant.  Comme la banquie et le comptable, l’assureur est un partenaire clé lors du démarrage de l’activité et être en confiance à ce moment-là c’est fondamental. Je fais partie des femmes qui vivent de leur activité d’indépendante, alors j’essaie à ma mesure d’aider à faire grandir les Bougeuses qui sont au début de leur aventure entrepreneuriale.

Quelle est la différence entre Bouge ta Boite et les autres réseaux business ?

Pour moi, la grande différence, c’est le fait que les nouvelles adhérentes sont validées à l’unanimité des autres membres du cercle. C’est un engagement fort car on s’engage toutes à promouvoir celle qui rentre dans note cercle.

On n’est pas un groupe de « bonnes femmes qui s’entraident », on est un groupe de femmes entrepreneures qui cherche à faire du business et à se développer ensemble.

Notre cercle est un cercle qui a de bonnes ondes. On se tire vers le haut, sans jugement, et avec beaucoup de partage et de bienveillance.

Bouge ta Boite a pleinement sa place, son identité et est à l’image des femmes qui composent le cercle. Il se remet en question et grandit en s’adaptant.

Un conseil à transmettre aux autres entrepreneurs ?

Il faut vraiment s’affranchir des barrières que l’on peut se mettre ! Il faut toujours se dire que c’est possible, qu’on sait faire et qu’on sait s’entourer pour apprendre à faire si besoin. Il faut se faire confiance.

Je me suis jetée à l’eau, on ne maîtrise pas tout mais il faut compter sur soi-même et sur ses capacités. On apprend justement en marchant !

Il faut mettre de côté ses doutes, et enlever cette appréhension par rapport au tabou de l’argent qui est très féminin. Il faut se bousculer et passer en mode business décomplexé !

Retrouvez tous les autres portraits de nos entrepeneurEs dans la rubrique “Portraits“. 

Avatar
Bouge ta Boite

Bouge ta Boite est le réseau business féminin pour gagner en stratégie, chiffre d'affaires et leadership !

Pas encore de commentaire

Les commentaires sont fermés