Agnès Bessières et Virginie Monrose sont soeurs et partagent une même vision, celle de l’entrepreneuriat féminin au sens de sororité, famille et business. Quand tous ces facteurs riment ensemble, c’est un vrai levier business pour l’entreprise. Leur histoire.

Entrepreneuriat féminin business famille

L’entrepreneuriat, de génération en génération.

4 enfants, 4 entrepreneurs.

Élevée dans l’entrepreneuriat, elle ne déroge pas à la règle et est elle-même aujourd’hui entrepreneurE.  Agnès Bessières, 43 ans, est à son compte depuis 2008. D’abord formatrice en anglais et en français langue étrangère (FLE), elle a été confrontée à un marché concurrentiel très fort : « Je travaillais beaucoup pour trop peu. »

Pour développer et étoffer son offre, elle est retournée sur les bancs de la fac pour obtenir un Master deTraduction éditoriale, économique et technique. Elle pratique la traduction depuis maintenant 8 ans.

« Être entrepreneurE, c’est avoir le goût de l’entrepreneuriat, de l’indépendance et de l’autonomie, et du perfectionnisme ».

Le confinement aurait pu être un vrai coup de massue pour son entreprise puisque sa clientèle est en majorité à l’international. Alors, toujours à même de se réinventer, Agnès s’est tournée vers un autre projet de cœur, le métier d’écrivain-conseil®  Elle a contacté le Groupement des Écrivains-Conseil®, passé les tests d’entrée etc… Et aujourd’hui c’est un autre volet de compétences qu’elle pratique.

Le réseau familial, un levier puissant pour son busines

« Le réseau, que ce soit familial ou à plus grande échelle est la clé de la réussite ».

L’entrepreneuriat a toujours été une histoire de famille, ses deux sœurs et son frère sont tous entrepreneurs. Virginie Monrose  sa sœur, a très vite compris que la force est dans la synergie des compétences. Elle s’est tout naturellement associée à une expert-comptable et un expert en social afin de créer le cabinet My Expert IDF en 2018. Au sein du cabinet, Virginie accompagne ses clients de la création et tout au long de la durée de vie de l’entreprise, afin que l’entrepreneur puisse jouir du fruit de son travail de la manière la plus optimisée.

Agnès manie la plume, Virginie manie les chiffres. Peu à peu, elles en sont venues à échanger sur leurs clients, leurs idées, et puis un jour « nous nous sommes fait la réflexion que bien qu’évoluant dans deux secteurs différents, nos compétences mutuelles pouvaient se croiser au bénéfice d’une offre de services plus complète et plus élaborée ».

Une offre complète au service de leurs clients

Pour la réalisation d’un business plan standard, Virginie facturait auparavant 900 € HT. Il s’agissait d’un business plan purement financier mais souvent le client allant en banque avec ce document se trouvait un peu dépourvu devant son banquier et ne savait pas toujours défendre son projet. De son côté, Agnès a suivi pendant le confinement une formation offerte par le FIF-PL concernant la manière de bien présenter un projet en banque pour obtenir un financement. « En échangeant sur la question avec Virginie, nous nous sommes dits qu’offrir aux porteurs de projet un business plan complet, rédigé et mettant en valeur le projet serait un plus et faisait partie des demandes actuelles ».

Virginie propose désormais des business plans clé en main qu’elle facture 2 700 € ht. Elle s’occupe de toute la partie financière et prévisionnelle, Agnès s’occupe de l’étude de marché terrain (tendances, concurrence, demande…), elle s’entretient avec le client sur son projet puis elle rédige un business plan qui met en lumière la pertinence du projet, sa viabilité et sa solidité. Le client part en banque avec un dossier couleur illustré, relié, complet qui présente le projet de A à Z.

« C’est un système gagnant-gagnant, Virginie gagne de la clientèle, diversifie son offre de services et se démarque de la concurrence, de mon côté même si je n’ai pas (encore) matière à proposer les services de Virginie à mes clients, je gagne en notoriété puisque certains clients font ensuite appel à moi en demandant à connaître l’écrivain-conseil® derrière la rédaction ».

[Article] Elles ont aussi créé une offre en commun à travers une belle collaboration-delà de l’Atlantique !

Élargir son réseau professionnel pour développer son entreprise

Agnès et Virginie sont des femmes de réseau. Elles ont toujours cherché à s’épanouir au sein de différents réseaux (BNI, FCE, Dinabuy…) mais elles n’y trouvaient que du business pour le business, chacun pour soi. Ce qu’elles recherchaient c’est cette dimension de synergie des compétences, le « aller plus loin ensemble ». L’offre Bouge ta Boîte leur a parlé en ce sens.

Les termes « Bougeuses », « bienveillance », « sororité », « brainstorming » ont résonné avec cette envie de créer ensemble.

« Dès la première réunion d’information nous avons expliqué aux Bougeuses notre lien familial et en quoi nous le vivions comme un levier dans nos entreprises respectives (…) nous nous efforçons à chaque BougeUP et à chaque duo de montrer aux Bougeuses que nous sommes deux sources de compétences différentes mais complémentaires et que si nous arrivons à booster notre business ainsi, nous pourrions le faire à plus grande échelle au sein de notre cercle, en nous alliant toutes ensemble, en trouvant nos points communs et en mettant en œuvre une force créatrice. »

« Il n’est pas facile de s’intégrer à un cercle quand on arrive à deux, la sororité familiale porte son lot de lieux communs et d’idées reçues, mais nous sommes confiantes et espérons insuffler à notre cercle l’envie de mettre en œuvre une sororité professionnelle. C’est ce en quoi nous croyons, c’est ce que nous sommes venues chercher chez Bouge ta Boite ».

Avatar
Bouge ta Boite

Bouge ta Boite est le réseau business féminin pour gagner en stratégie, chiffre d'affaires et leadership !

Pas encore de commentaire

Répondre