Séverine Normand est entrepreneure à Angers et dirigeante de l’Agence Pirouette, agence de communication.

Elle nous explique comment elle a réinventé son offre pendant la crise.

Séverine Normand Agence Pirouette à Angers

Peux-tu nous pitcher ton entreprise ?

Je suis basée près d’Angers, à Saint-Clément de la Place où je suis installée depuis 10 ans. À travers mon nom, j’exprime avant tout mon ambition de donner de l’élan, de la visibilité et de la notoriété à une marque. J’apporte de la fluidité aux idées, je créé de l’harmonie et je mets en musique la communication de mes clients. Pirouette, c’est une agence à taille humaine, réactive, et dynamique. Le mot d’ordre de l’agence : la bonne humeur !

En quoi la crise a bouleversé ton activité ?

À partir du 16 mars, nous avons tous été confinés et mon activité s’est stoppée tout simplement. Tout ce qui était en commande n’a pas pu être fabriqué, ni livré, ni facturé. Donc le chiffre d’affaires pour avril, n’est pas du tout rentré. Ma priorité a été de sécuriser l’entreprise financièrement, et une fois la partie administrative gérée, ma mission première a été de « penser demain ». Il n’allait pas y avoir de chiffre d’affaires donc il fallait trouver des solutions pour continuer de travailler, et pour l’avenir.

As-tu eu des grandes étapes ? Des doutes dans ton activité ?

Je me suis retrouvée dans une situation inédite puisque du jour au lendemain, je ne pouvais plus travailler, et je ne pouvais plus produire ce qui était en commande. Mais je me suis dit qu’il fallait avancer et trouver de nouvelles idées pour passer ce cap. Je me suis dit que les entrepreneurs allaient devoir s’organiser pour accueillir leurs clients, leurs salariés, leurs collaborateurs… Mais comment allaient-ils faire ? Et de quoi allaient-ils avoir besoin ?

Le lundi, j’y ai réfléchi, et le mardi j’ai préparé de petites fiches produits avec des offres spécifiques que j’ai envoyées à tous mes clients sous forme de Newsletter.

Ça a été un grand succès ! En l’espace de 2 jours, j’ai eu beaucoup de retours. La demande a même été très large, de d’autres départements, de la France entière.

pirouette-newsletter

Que pourrais-tu dire aux autres entrepreneures qui traversent cette période ?

La première chose qu’il faut faire, c’est de ne surtout pas rester seule !  Nous pouvions être très complémentaires les unes des autres. C’est important d’échanger ! Une période comme celle-ci nous donne aussi l’occasion de nous former, d’enrichir nos compétences et essayer de diversifier notre activité.

Pourquoi as-tu rejoint Bouge ta Boite ?

Ce qui m’a attiré immédiatement : la communication. J’ai tout de suite aimé la simplicité qui ressortait autour de Bouge ta Boite. Le + : un réseau 100% féminin et des valeurs qui me ressemblent comme la bienveillance, la sororité, et la recommandation pour développer son business.

C’est aussi un réseau très orienté digital, ce qui est innovant pour un réseau d’entrepreneurs.

A quoi sert un réseau business comme Bouge ta Boite pendant une telle période ?

Je me suis rendue compte que même en étant installée depuis 10 ans, c’était une énorme richesse intellectuelle et humaine d’appartenir à Bouge ta Boite.

On n’aurait eu aucun autre moyen d’avoir autant d’informations et autant de sources en si peu de temps. 

Un grand merci à Bouge ta Boite pour m’avoir permis de bien développer mon chiffre d’affaires, et de faire des rencontres humaines vraiment super. 

Bravo à toi pour avoir réinventé ton activité !

Il faut tout le temps trouver de nouvelles idées pour avancer et ça avance tellement vite !

L’urgence est gérée et je vais être heureuse de revoir mes clients équipés et en sécurité. On parle de santé avant tout et avoir pu apporter quelque chose pour appuyer cette sécurité c’était vraiment important !

pirouette-mesures-covid

Retrouvez tous nos portraits et parcours d’entrepreneures dans la rubrique “Portraits

Avatar
Bouge ta Boite

Bouge ta Boite est le réseau business féminin pour gagner en stratégie, chiffre d'affaires et leadership !

Pas encore de commentaire

Les commentaires sont fermés