Déconfinement, quelles mesures pour les TPE ?

Face à la crise, le gouvernement a pris des mesures fortes pour l’économie, salvatrices pour nos entreprises et réalisé un effort important que nous saluons.  

Il reste cependant un vrai sujet oublié, un préalable indispensable pour que ces mesures prennent toute leur dimension :  la prise en charge des enfants jusqu’au retour à la normale des crèches et des écoles.  

mesure-bouge-ta-boite-covid

EntrepreneurEs : comment relancer votre activité après la crise ?

En effet, dès le 11 mai, les entrepreneur.e.s vont devoir redoubler d’efforts pour, à la fois, relancer leur activité et prospecter avant l’été pour réussir à passer les mois de juillet et août et assurer la pérennité de leur entreprise. La situation est périlleuse car, bien souvent, les dirigeant.e.s n’ont ni revenus assurés, ni droits au chômage en cas de faillite et la trésorerie est fortement impactée par ces mois de confinement. 

Pour les entrepreneur.e.s, comment concilier enfants et devoirs en journée tout en relançant l’activité de son entreprise dans un contexte de crise majeure ? Comment tenir son commerce, recevoir ou aller chez ses clients, plaider, tenir un chantier, établir de nouvelles stratégies tout en assurant devoirs, logistique, trajets et garde d’enfants, notamment des plus jeunes ? 

La situation préoccupantedes mamans solos

Nous alertons notamment sur la situation des entrepreneur.e.s parents solos. 

Pour anticiper l’après-confinement et afin que les efforts financiers du gouvernement ne soient pas en partie vains, le réseau business Bouge ta Boite préconise une série de mesures et d’ajustements nécessaires pour accompagner la reprise et assurer l’équité de traitement de l’ensemble des entrepreneur.e.s et notamment des TPE, qui représentent 95% de nos entreprises. Ces solutions, notamment pour les gardes d’enfants, seront également bénéfiques pour les salarié.e.s. 

Nous proposons deux pans centrés sur les gardes d’enfants et la relocalisation et l’accompagnement.Ces deux axes permettraient de soutenir un élan inéluctable dans ces domaines après le 11 mai. 

Ces mesures sont basées sur l’étude du Lab’ Bouge ta Boite du mois d’avril auprès de 500 dirigeantes et issues d’un brainstorming réalisé avec 100 dirigeantes le 22 avril (étude) 

mesures-btb-covid-1_2
mesures-btb-covid-2

Quelles mesures pour les entrepreneurEs ?

1- Le préalable : Garde d’enfants 

  • Elargir  le dispositif “complément libre choix du mode de garde” (CMG) aux enfants  de plus de  6 ans (et jusqu’au collège inclus ) tant qu’il n’y aura pas une reprise normale de l’école. Le CMG devrait être calculé sur la base des revenus actuels (et non pas sur les revenus N-2).  
  • Mettre en place des CESUS préfinancés assurant des heures prépayées de garde d’enfants, comme cela existe déjà. Ils pourraient être destinés aux dirigeant.e.s d’entreprise et notamment aux parents solo. Les employeurs pourraient également en commander pour leurs salarié.e.s afin de favoriser le retour au travail. 
  • Ajuster sur le revenu en temps réel les allocations familiales versées au regard des revenus 2020 (et non revenus 2018) grâce à une déclaration mensuelle en ligne .

=> Ces mesures auraient un double impact positif sur l’économie : l’entrepreneur.e  reprend son activité et la personne qui “garde l’enfant” retrouve un emploi.  

2- Relocalisation de l’économie et accompagnement des entrepreneur.e.s

  • Relocalisation de l’économie :Exonération/ baisse de TVA sur le made in France :  Inciter le consommateur à consommer local grâce à la différence de prix et favoriser une reprise d’activité pour les producteurs français dans nos territoires. 
  • Prolonger l’ARE, l’aide au retour à l’emploi au delà du mois d’avril pour permettre aux entrepreneur.e.s en fin de droits de relancer leur activité sereinement.  
  • Subventionner  des accompagnements aux  entrepreneur.e.s   pour faire face à la crise et ainsi : 
  1. structurer et solidifier leurs entreprises  dans cette période :  recours à des expert.e.s en finance, comptabilité, avocat.e.s…  

2-  être  accompagné.e  par un réseau  business  

3-  se diversifier et à digitaliser leur offre :  financer le recours à des expert.e.s en marketing, digitalisation …   

En conclusion

L’après sera possible grâce au collectif, à la solidarité, au local, à l’innovation dans les pratiques sociales et économiques et au pragmatisme des solutions envisagées.

Anticipons le déconfinement, soutenons nos TPE et nos territoires.

Nous comptons !

Merci pour vos relais et partages.

Retrouvez tous nos autres chiffres clés et études dans la rubrique “Études

Avatar
Bouge ta Boite

Bouge ta Boite est le réseau business féminin pour gagner en stratégie, chiffre d'affaires et leadership !